BIENVENUE SUR MON SITE
BIENVENUE SUR MON SITE

 

LES ORIGNES DE LA SOCIETE

ASTRONOMIQUE DE  BORDEAUX

 

 

  La Société Astronomique de Bordeaux a été crée en  1909.  Mais  dès  1905, Henri  MEMERY,  savant  spécialiste  de  la  Physique solaire, eut l’idée de rapprocher les membres de la Société  Astronomique  de  France  vivant  dans  la  région 
bordelaise  pour  constituer  une  association  locale  ou  les fervents de l’astronomie et des sciences de l’espace puissent se  rencontrer,  exposer  leurs  recherches,  s’informer des découvertes  récentes  et  des  travaux  des  grands observatoire.

  Albert NODON, directeur  ès-sciences et ingénieur chimiste, naguère  astronome   adjoint  à  l’observatoire  de  Meudon 
soutient  Henri  MEMERY de  sa  haute  autorité  scientifique.

  MANLEY - BENDALL, secrétaire  général  de  la  Société Océanographique  du  Golfe  de  Gascogne, les   aida de ses précieux  conseils  pour  l’organisation  d’une  ses  société nouvelle.

  En 1909,soixante adhérents étaient réunis.L’un deux Maitre MAZE, avoué  à  la cour, rédigea  les  statuts  organiques qui furent déposée  à la  préfecture de la Gironde le 26novembre 1909, date à laquelle la Société  Astronomique  de  Bordeaux prix  rang  officiellement  parmi  les  Sociétés  Savantes  de France.

  Sous  la présidence  d’honneur de Luc PICART, directeur de l’observatoire  de Floirac et Doyen de la faculté des sciences 
de Bordeaux, fut élu le premier bureau
Ou nous trouvons  les noms  d’Albert  NODON  président,  BARRERE  et  MANLEY

BENDALL vice-présidents, Henri  MEMERY secrétaire général 
et Maitre   MAZE 
Trésorier.  

  Aux Séances mensuelles du mercredi soir, tenues dans une salle de  l’Athénée mise gracieusement à la disposition de la société, les conférences, les communications des sociétaires, les  cours  se  succédèrent. Albert  NODON  y apportait   une science  très  avancée  pour  l’époque:  la  relativité  et  les Photons  d’EINSTEIN,   la  structure  de  l’atome  de RUTHERFORD, les  quanta   de PLANCK. A  la  suite  des expériences qu’il avait effectuées à l’observatoire du Pic du Midi, Albert NODON put affirmer, avant tout autre  « l’origine extraterrestre, solaire pour une part, encore inconnue pour

une autre, de radiations d’une énergie extraordinaire dénommées rayons cosmiques. »

  Henri MEMERY, principal animateur des séances,y apportait les  résultats  ses  propres  observations  solaires  et  passait régulièrement en revue l’actualité astronomique

  En 1927,fut crée dans la région Bayonne-Biarritz une  filiale de la Société de Bordeaux, placée sous la présidence d’honneur de M. DAGUIN, ancien professeur de la faculté des Sciences de Bordeaux et l’un des seize premiers collaborateurs de Camille FLAMMARION à la Société Astronomique de France.

    En 1934, la mort subite d’Albert NODON vint jeter le deuil  dans la Société Astronomique de Bordeaux 
MANLEY-BENDALL lui succéda.
Puis vinrent la guerre,   l’occupation.

 

Extraits du Bulletin de la Société  Astronomique de Bordeaux Année

1961-1962                                                               
  

 

Expérience du pendule du Panthéon renouvelée au palais de la Bourse,

à BORDEAUX le 8 juillet 1928.

 

SAB / Observatoire, quelques rappels d’histoire

 

      Georges Rayet a joué un rôle essentiel pour la fondation de l’Observatoire de Bordeaux à Floirac en 1879. Comme  il l’écrivit dans sa « notice historique » éditée en 1885, ce fut après bien des efforts et projets successifs de l’Académie des Sciences Belles Lettres
et Arts de la ville, alors que les  premières activités astronomiques à Bordeaux remontent au moins à 1713.

 

Concernant un éveil historique sur les questions stronomiques, on  pense volontiers à l’impact du livre de (Bernard le Bovier de) Fontenelle « Entretiens sur la pluralité des mondes » paru en 1886. Mais l’intérêt d’un grand public  a pris son essor grâce à l’œuvre de Camille  Flammarion (1842-1925), et en épit de ses quelques tendance à l’occultisme (mais  oui !), c’est bien lui qui fonda, en 1887,  de la SAF  « Société Astronomique  de France »… Enfin un autre « astronome écrivain » français a  également marqué le début du XXème : l’Abbé Théophile Moreux (1867-1954), notamment par 4 livres « D’où  venons-nous »  « Qui sommes nous » « Où sommes-nous »
« Où allons-nous » parus en 1910 et 1911… Voir sa bibliographie  sur le site http://naturnet.free.fr/html/bibliothèque
et rappelez vous que le numéro 118 de la revue  " l’astronomie » publié  en juin 2004 par la SAF lui est justement consacré (voir le site http:/naturnet.free.fr/html/abbé.html  
dont la photo ci-dessous) et pour la petit histoire, un cratère de Mars porte le nom de « cratère Moreux »

On sait que ces deux «  astronomes écrivains » se sont beaucoup intéressés à l’activité solaire. De même d’ailleurs que les fondateurs de la SAB, et leurs travaux du XXème à repris récemment de l’intérêt pour la météorologie terrestre…Pour être plus précis, connaissez vous l’ARFA« Association Française de Recherches d’Astrométéorologie » qui fut fondée par Jacques Duchâtel il ya 1o ans ? Et connaissez vous le site de vigilance météo http://www.vigimétéo.com/accueilhtml.html
et plus généralement sous la rubrique

 www.alertes-météo.com ? Et bien, Jacques Duchâtel s’et inspiré des anciens travaux des astronomes physiciens : Albert Nodon (auteur
du livre  « l’action électrique du soleil » en 1910) et Henry Mémery (auteur de l’article « Relation des taches solaires avec les accidents humains, atmosphériques et telluriques : conclusions de années d’observations ».Article écrit en 1926)… Précisons qu’Albert Nodon fut d’abord Physicien Adjoint à l’observatoire de Paris (ou il seconda Jules Janssen) avant de venir à l’observatoire de Bordeaux en 1904, et ce furent précisément Albert Nodon et Henry Mémery qui fondèrent en 1909 la SAB « Société Astronomique de Bordeaux »

 

LE COMITÉ D’ORGANISATION

Au siège de la société ATHÉNÉE MUNICIPAL-BORDEAUX

RÉUNION POUR LA PRÉPARATION DE LA CRÉATION   D’UN GROUPE D’ASTRONOMIE A BORDEAUX AVEC LA PARTICIPATION DE LA SOCIÉTÉ ASTRONOMIE DE FRANCE  

RÉUNION DU VENDREDI 2  JUILLET 1909

   La réunion à laquelle avaient été conviés  les membres de la société astronomique de France habitant Bordeaux et le département, a eu lieu le vendredi 2  juillet, à 9 heures du soir, dans une des salles de l’athénée municipal.

   Sont présent : MM. Barrère, Béchambes,Bendall, Blanc,Bost, Boubès, Jamain (de Libourne), Joyaux, Larrieu, A.Marly,Mémery, Nogaret, Philipot, Ribault, Stammler)

   Aucun des membres présents n’ayant cru devoir accepter la présidence provisoire, M.Mémery ouvre la séance en donnant
  lecture des adhésions écrites et des lettres d’excuses des membres absents,MM.Courty,Dubosq,François,Larronde,Larghi, dr Léon Maze, Nodon, Saulière, etc… MM. Abaut (à Langoiran), Adoue (à auillac), Conil (à Ste-Foy la-Grande) ont également envoyé leur adhésion et leurs excuses. Il y a lieu de noter l’empressement avec lequel des sociétaires ont répondu à l'appel des organisateurs.

      M. Mémery rappelle que la réunion a surtout pour objet un échange de vues sur les moyens pratiques de réaliser
  à Bordeaux la création d’un groupement astronomique.

   Dès l’avis unanime il résulte que notre groupe ne devra pas se limiter aux seuls membres de la société astronomique de France; en outre, pour retenir et intéresser les adhérents, et pour en augmenter le nombre, le meilleur moyen, en dehors des conférences que l’on pourrait organiser dès la formation définitive de la société, consisterait à ménager un local avec terrasse si possible, ou l’on installerait les instruments nécessaires aux observations.Une commission,dite d’initiative,composée de 5 membres (MM.Béchambes,Bendall,Boubès,P.Marly & Memery)est chargé à cet éffet de faire toutes recherches utiles ainsi que de se mettre en rapport avec la société astronomique, l’OBSERVATOIRE de Bordeaux, etc.…

   Une  autre commission composée de 3 membres (MM. Barrère, François & Maze) est chargée de préparer un projet de statuts qui seront soumis à l’assemblée générale du mois d’octobre.

En réponse à une question de Manley-bendal secrétaire général de la société d’océanographie, donne quelques renseignements sur les projets anciens et futurs de la société d'océanographie au point de vue astronomique et météorologique,ainsi que les travaux en cours réactifs au service météorologique qui doit fonctionner à Bordeaux très prochainement.

   Après examen de quelques questions accessoires: titre de la
  société (renvoyé à la commission des statuts),date de la prochaine réunion (laissée à l’appréciation de la
  commission d’initiative), la séance est levée à onze heures.

   Tous les membres ont été heureux de constater le succès obtenu par cette première réunion, succès d’un excellent augure pour le développement de notre association et les services qu’elle peut être appelée à rendre en ce qui concerne la diffusion des questions les plus importantes de l’astronomie et la météorologie, sciences à peu près inconnues du grand public.

                                                                                                            
 
   H. MEMERY

 

 

         BONNE DECOUVERTE